Apologie de l’arrosoir

20,00

 

Auteur : Simon
Date de parution : 7 octobre 2020
Collection : Voyage, Livres illustrés
ISBN : 979-10-96405-30-5

Comment rester insensible devant ce Carnet de voyage en confinement superbement illustré ?
Simon, au côté de sa dulcinée, opère sous nos yeux une véritable transformation affective et botanique.
Au cours du printemps 2020, les apprentis jardiniers initiés à la permaculture font jaillir de leur jardin un potager plein de surprises. 

Catégories : , , Étiquettes : ,

Description

Découvrez le livre Apologie de l’arrosoir de Simon dans notre collection Voyage.

Un carnet de confinement comme un carnet de voyage chez soi.
Il n’est pas toujours nécessaire de partir loin pour voyager et c’est encore plus vrai lors d’un confinement.

Le gong a sonné !
En ce jour du 17 mars 2020, il n’est désormais plus permis de sortir de chez soi. Sauf pour l’indispensable : se nourrir et s’aérer.

Mais, pour l’articulteur et sa famille, une nouvelle ère s’annonce : celle du potager, également de la permaculture.

Apologie de l’arrosoir est un journal qui raconte comment, grâce au confinement, leur vie a changé.
Et comment cet événement extraordinaire a eu une répercussion décisive sur leur vie minuscule.

Extrait :
« Nous avons semé des salades et des courgettes. Il faut d’abord bêcher la terre, l’ameublir et l’attendrir avec de l’eau.
Puis insérer les petites pépites. Le jardin, rangée après rangée, s’enrichit de graines et de pousses.
Il se remplit de promesses minuscules. Les tiendra-t-il ?
Le potager est un film à suspense. »

Peintre, écrivain, carnettiste, voyageur, puis confiné comme nous autres, Simon ne rate pas une occasion de voyager autrement.
« Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles » (C. Bobin)
Et sans doute l’Homme en contient lui aussi tout autant…

Caractéristiques

Auteur : Simon
Date de parution : 7 octobre 2020
Collection : Voyage, Livres illustrés
ISBN : 979-10-96405-30-5

À propos de l'auteur

Simon est peintre et écrivain voyageur.
Né en Bretagne en 1961, il comprend très tôt que peinture et littérature seront les deux rames de sa petite barque. Après la découverte de l’Europe et du Sahara dans les années 1980-1990, il explore « l’autre visage du monde », l’Inde et la Chine.
Il s’installe à Pékin au début des années 2010, avec femme et enfant. Durant 4 années, il peint et occupe un atelier collectif dans la banlieue de Pékin. Après quelques expositions, quelques déceptions, beaucoup de pollution, il rentre en France et reprend sa vie à Cachan, en banlieue parisienne.
Depuis le début de sa carrière, Il a co-fondé un collectif, Les Carnettistes Tribulants, avec lesquels il a publié quelques ouvrages. À ce jour, il a réalisé une quinzaine de carnets de voyage, qui mêlent une écriture intrépide et un dessin exécuté sur le motif pour décrire le monde, déchiffrer l’humain et narrer ses péripéties.

Vous aimerez peut-être aussi…